Le Palacete fut construit en 1922 par l’architecte Josep Pujol i Brull, à la demande de Sebastià Murtra.

historia-hotel-le-palacete-barcelona

Cet ancien hôtel particulier datant de 1922 s’inscrit dans le mouvement architectural connu sous le nom de » Modernisme catalan ». mouvement artistique qui s’inscrit dans la tendance de l’Art Nouveau en Europe.Conçu par l’architecte Josep Pujol i Brull à la demande de Monsieur Sebastià Murtra il exprime l’aisance et la volonté de modernité de la bourgeoisie de l’époque. Il est connu dès lors sous le nom de Palacete Murtra. Par la suite il abrite une fabrique de cosmétiques puis reste inoccupé avant d’être restauré sous l’égide des services du Patrimoine de la ville dans le souci constant de préserver l’atmosphère du lieu.

Niché dans une petite rue du quartier de Gracia il est reconnaissable à sa façade bicolore en pierre blonde et apprêt jaune, rehaussée de motifs végétaux et floraux. On accède à l’hôtel par une grande porte cochère dont les baies vitrées soulignent la perspective du passage, aux pavés d’origine, qui vous mèneront en pente douce vers un patio arrière calme et ombragé à l’abri de l’agitation urbaine.La façade comprend trois fenêtres par étage. Celles du rez-de-chaussée en plein cintre sont bordées d’une balustrade en pierre d’imitation. Ornée d’une frise à motifs floraux en relief, elle s’appuie sur un socle imitant les pierres de taille. Les clefs des arcs sont également décorées de sculptures végétales.Sur le côté, La grande porte cochère donnant sur le jardin, s’abrite sous un arc surbaissé, fermé par une grille en fer forgé dont les délicats motifs floraux figurent également sur les grilles des fenêtres du rez-de-chaussée. Au premier étage, les murs sont en stuc catalan ocre à l’exception des angles renforcés par des piliers imitant la pierre de taille.

Les trois fenêtres sont richement sculptées et leurs frontons surmontés de rosettes. Une solide corniche renforcée de piles protège la terrasse du second étage. Depuis la réception on accède au bâtiment principal par un escalier en marbre à la rampe richement sculptée de motifs végétaux. A l’intérieur on retrouve des éléments caractéristiques de l’époque ; ainsi les carreaux de ciment « hydraulicos «  (type de carrelage hydrophobe créé en Catalogne) aux motifs floraux et colorés, les appuis en céramique émaillée et les boiseries ornées de motifs végétaux.. Le hall d’entrée débouche sur un bel escalier décoré d’une frise en stuc catalan à effet trompe l’œil. Un dragon ailé entame la montée de la rampe en fer forgé.